Monde et Montres...

Monde et Montres...

Icones Horlogères - Cas à part: Flieger

Suite de Icones Horlogères - Cas à part: Smiths De Luxe

 

Cas particulier, nous ne parlerons pas d’une marque en particulier mais d’un modèle…

 

Au début de la seconde guerre mondiale, le Reichsluftfahrtministerium (Ministère Impérial de l’armée de l’air) émet un cahier des charges pour équiper ses pilotes d’avions d’observation d’une montre qui sera appelée « Beobachtungsuhr » (B-Uhr, soit littéralement : montre d’observation) qui seront petit à petit appelées montres de pilote ou « Flieger ». De part ce cahier des charges, les montres qui en résultèrent eurent toutes caractéristiques suivantes en commun : Grand Diamètre (55mm, car toutes équipées par des mouvements de montres gousset, seuls alors capable d’atteindre la précision souhaitée), marquage de FL23883 (numéro d’inventaire dans l’armée Allemande : 23 = instrument de navigation, 883 = numéro donné par l'autorité technique aérienne pour cet instrument), une grosse couronne pour pouvoir être manipulée avec des gants, fonction Stop-Seconde (pour la synchronisation), Spiral Breguet nécessaire pour atteindre la précision Chronomètre, et un long bracelet cuir pour pouvoir être fixé par-dessus une combinaison, grande seconde centrale (plus facile à lire qu’une petite seconde) et des aiguilles lumineuses (pour pouvoir les voir dans l’obscurité), des chiffres arabes et les 12H marquées par un triangle avec un point de chaque côté (marquage très spécifique pour prévenir toute erreur de lecture). Les 5 sociétés qui fournirent la Wehrmacht furent : IWC, Lange & Sohne, Stowa, Laco et Wempe, et sur la durée du conflit, 1200 montres furent produites) (50)(51).

 

Au sortir de la guerre, les sociétés connurent des sorts divers : IWC devint une des premières marques horlogères, Lange&Sonhe fut ressuscité dans les années 1990 par un descendant du dernier propriétaire et est maintenant une marque de premier ordre, Stowa dut sa renaissance à son rachat par Jorg Schauer, Laco et Wempe faillirent disparaitre et sont maintenant de petites structures.

 

Depuis le début des années 2000, ce style de montre connait un regain d’intérêt, avec son look aventurier (avec tout de même un diamètre plus réduit tournant en général autour de 40mm), son cadran hyper-lisible. D’autres marques se mirent à produire des montres de ce type : Archimède, Steinhart, Damasko, Hanhart, Junghans, Junkers, Sinn…

 

Son passé un peu sulfureux de montre de l’armée allemande pendant la période nazie, qui dut attendre que le temps apaise les rancœurs de l’Histoire, un modèle produit par plusieurs sociétés (5 à l’origine, plus d’une dizaine maintenant) empêchant qu’une société puisse communiquer pleinement et seule sur ce type de montre, ont fait que même si ce type de montre rencontre un succès public, elle n’a pas pu devenir une icône d’une marque.

 


Plan Wempe (1940, crédit Watchuseek.com)

 


IWC, 1940 (55mm de diamètre!, crédit watchprosite.com)

 


STOWA, 2012 (40mm)

 

 

Crédits:

(50)    //www.forum-mdp.com/t10273-les-b-uhr

(51)    //www.calibremagazine.com/node/305

 

Retour à la liste des icones: Les "Icone Horlogère"



13/05/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Mode pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres