Monde et Montres...

Monde et Montres...

ULYSSE NARDIN est acheté par KERING

Ce Jeudi 31 juillet 2014 a été annoncé le rachat de cent pour cent des parts de ULYSSE NARDIN par le groupe de luxe KERING (ex-PPR).

 

ULYSSE NARDIN va donc rejoindre le pole horloger de KERING, déjà constitué de GIRARD-PERREGAUX et JEANRICHARD (cf JEANRICHARD: la petite marque qui monte.).

 

Cf http://www.kering.com/fr/communiques-de-presse/

 

ULYSSE NARDIN est une des rares manufactures qui intégre l'ensemble de sa production, y compris les organes de régulation. La société viendra donc chapeauter par le haut les deux marques déjà présentes chez KERING, tout en assurant une meilleurs indépendance de tout le groupe.

 

Une société qui était déjà en pleine expansion, accolée à un groupe ayant d'immense moyens, cela ne peut sembler que bénéfique pour ULYSSE NARDIN, d'autant plus que KERING a annoncé souhaiter laisser en place l'équipe dirigeante actuelle, notamment le CEO, Patrick Hoffmann, en poste depuis le décès de Rolf Schnyder en 2011.

 

C'est l'occasion de rappeler un peu l'histoire de ULYSSE NARDIN...

La société a été fondée en 1846 par Ulysse Nardin, né en 1823, au LOCLE en Suisse. La société se fera petit à petit un nom dans les montres de marine ainsi que dans les concours de précision. Hélas la société ne saura pas négocier le virage de la crise du quartz et se retrouvera exangue.

 

C'est là qu'intervient Rolf Schnyder. Cet homme d'affaire d'origine suisse, a fait toute sa carrière en Asie, en y fondant des usines de sous-traitance pour les grandes fabriques de montre suisse: boitiers, cadrans, aiguilles, ... Au début des années 1980, il cherche un nouveau challenge, et au détour d'une conversation, il apprend que la marque ULYSSE NARDIN, réduite à 2 ou 3 employés, est à vendre. L'image de la société est excellente, il a un carnet d'adresse bien rempli, il rachète la société en 1983 et parviendra à la relancer de façon magistrale, en faisant un modèle d'innovation et de qualité, avec l'aide de l'horloger de génie Ludwig Oechslin. A son décès en 2011, sa femme Chai, d'origine malaisienne, prend la tête du conseil de surveillance, et Patrick Hoffmann, ancien de chez ORIS, ayant rejoint le groupe depuis 1999, prend le poste de CEO.

 



02/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Mode pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres