Monde et Montres...

Monde et Montres...

Icones Horlogères: Vulcain Cricket

(suite de Qu'est ce qu'une "Icone Horlogère")

 

Les montres avec fonction réveil existent quasiment depuis qu’il y a des montre. Dans des grosses montres gousset, il était « relativement » aisé d’inclure la fonction. Dans une montre bracelet, de diamètre bien plus réduit, surtout dans les standards en vogue jusqu’à la fin du vingtième siècle, c’est une autre paire de manche. La première montre bracelet date de 1914 (montre Eterna), suivie ensuite par une Vulcain, puis d’autres, mais ces montres avaient 2 gros défaut : une durée de sonnerie un peu courte, et surtout un volume sonore trop faible (15). Après la seconde guerre mondiale, la firme Vulcain (fondée en 1858 (16)), se penche sur le problème mais commence par buter sur les mêmes problématiques que ses devancières. Puis, le physicien Paul Langevin vient visiter la manufacture. Il leur fait alors remarquer que si un animal aussi petit qu’un criquet arrive à faire autant de bruit, ça doit être possible dans une montre, et c’est en s’inspirant du petit insecte que Vulcain parvint à résoudre son problème : un marteau venant frapper une paroi, et une autre paroi faisant caisse de résonance pour amplifier le bruit. Le concept du calibre Cricket est né. A cela s’ajouter d’autres idées techniques : un double barillet (un pour la montre et un pour la sonnerie, chacun remonté par un sens de rotation de la couronne) permettant d’avoir une sonnerie qui puisse sonner assez longtemps et le poussoir à 2H permettant d’activer ou couper la sonnerie et qui donne aux montres équipées de ce calibre une allure aussi caractéristiques, et cerise sur le gâteau, une grande seconde, pourtant rare à l’époque. Et c’est ainsi que sortit en 1947 la Vulcain Cricket[1].

 

Avoir une montre réveil est bien dans l’air du temps de l’après-guerre où tout s’accélère : penser à appeler un correspondant, un parcmètre à regarnir, un rendez-vous à ne pas rater, …

 

Cette montre semble donc un cadeau idéal pour un homme aussi occupé que le président des Etats-Unis, et c’est ainsi que le président Trumann se vit offrir une Cricket par le Président du Syndicat des Photographes de la Maison Blanche, en 1952 (15).  Son successeur Dwight « Ike » Eisenhower en portait une aussi, bien qu’il ait signé des décrets protectionnistes limitant les importations, touchant donc les montres Suisses. On passe J.F. Kennedy… Son vice-président, qui le remplaça après son assassinat, Lyndon Johnson acheta lui-même son Cricket en Suisse et l’y envoya même se faire réparer par la suite. Nixon reçut sa montre du président des importateurs de montres aux USA, et Ronald Reagan de l’agent Finlandais de Vulcain, lors d’un voyage à Helsinki. Vulcain sut surfer très vite sur cette image de « Montre des Présidents », si bien qu’après un gros passage à vide, lors que la marque redémarra, la firme décida d’offrir, cette fois ci directement, une montre à chaque nouveau président : Ce fut Barak Obama en 2009…

 

Un style identifiable lié à sa fonction réveil, une vrai innovation technique, un coup de pouce du destin auprès des puissants de ce monde, habilement exploité : Une icône est née…

 

                       Vulcain Cricket 1947                                               Vulcain Cricket 2009
 
Sources:

 



10/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Mode pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres